2 mois après sa mise en service, l’ASEI fait le point sur les « Communautés 360 » et le numéro d’appel unique

Deux mois après son déploiement, l’Association fait le constat d’une fluidité et d’une agilité jusqu’ici jamais vue entre les acteurs locaux impliqués dans l’accompagnement des personnes handicapées.

Mises en place pour répondre aux difficultés engendrées par la crise sanitaire pour les personnes handicapées et leurs aidants, les « Communautés 360 » proposent jusqu’ici une réponse partenariale de proximité. Elles concernent les thématiques d’accès aux soins, de besoin de répit, de soutien aux enfants en situation de handicap confiés à l’aide sociale à l’enfance et d’intervention renforcée auprès des personnes en difficulté.

 

Aujourd’hui l’ASEI affirme que cette solution de réponse pour tous fonctionne et pourrait s’intensifier, en s’ouvrant sur une réponse plus large, hors des répercutions de la crise sanitaire du Covid-19.

 

Un constat positif et l’ambition d’aller plus loin.

Permettant de nouvelles collaborations entre les organismes gestionnaires, de nouvelles modalités de travail plus ouvertes et partagées, les « Communautés 360 » sont une des belles leçons enseignées par la crise sanitaLa création de ses communautés, composées d’acteurs locaux, notamment associatifs, impliqués dans l’accompagnement des personnes handicapées, en lien très étroit avec la Maison départementale des personnes handicapées, préfigurent de la transformation de l’offre à venir.

« Aujourd’hui la dynamique 360 est belle et bien lancée, basée sur une émulation positive, la proximité et la construction. Cette démarche commune se construit au fil des besoins et nous l’appréhendons comme une forme de laboratoire. », explique Elodie Venger, Directrice Multi-Établissements ASEI dans l’Aude (11).

Partie-prenante de ce fort élan associatif créé autour des « Communautés 360 », l’ASEI constate un travail en complémentarité, qui permet de renforcer les liens avec les différents acteurs.

« Une mécanique de réseau et de partenariat opérationnel se créé et des points hebdomadaires nous permettent d'échanger avec l'ensemble des parties prenantes du territoire sur l'offre et son évolution. Toutes les semaines nous aménageons nos réponses pour penser une offre et une réponse commune. », complète Benoit Zadro, directeur des projets à l’ASEI et en charge de la communauté 360 des Hautes Pyrenées .

Lancé en sortie de crise, et axé sur les répercussions directes du confinement, le dispositif des « Communautés 360 » souffre pour le moment d’un manque de visibilité auprès des populations concernées. Pour conséquences le nombre d’appels, pris en charge par les équipes en place, pourrait être amélioré.

« Nous apprenons à travailler ensemble et sommes prêts à répondre à des demandes plus ouvertes, lorsque ces « Communautés 360 » seront appelées à évoluer pour assurer un périmètre plus large de services. Nous sommes organisés pour réceptionner et répondre à plus d’appels dès que le besoin se fera sentir. Nous avons d’ailleurs déjà des appels sur d’autres sujets, auquel nous nous efforçons bien sûr de répondre afin de ne laisser personne sans réponse. », explique Elodie Venger.