Origine Et Histoire

Nadine Barbottin , presidente de L'asei et philippe Jourdy, Directeur Général

Nadine Barbottin , presidente de L'asei et philippe Jourdy, Directeur Général

Les origines de I'ASEI

L'ASEI est née de l'engagement d'hommes issus de la Résistance, unis par la volonté de refuser que des enfants victimes de handicaps, soient, de surcroît, mis en marge de la société. Un instituteur, Jean Lagarde, un recteur, Paul Dottin, un pionnier de la Sécurité Sociale, Paul Descours, ont mis en place, en 1950, l'accueil d'enfants souffrant de poliomyélite, empêchés de suivre une scolarité normale. Il s'agissait d'un projet amibitieux de société et d'une conception ouverte de l'enseignement, avec comme socle la Laïcité, valeur garante du respect de la personne humaine et de sa dignité. 


L'ASEI a affirmé tout au long de son histoire cette volonté des fondateurs, et continue de le faire. Son développement a toujours été porté, à la demande et en partenariat avec les pouvoirs publics, sous l'impulsion de ses administrateurs et de ses personnels, par la réponse aux nouveaux défis posés par le handicap. Les établissements, d'abord destinés aux enfants, se sont ensuite ouverts aux adolescents, aux adultes et aux personnes âgées en suivant l'évolution de la société et du droit. Les récentes dispositions législatives de 2002 et de 2005, avec l'exigence d'une pleine reconnaissance de la personne et de son droit d'accéder à une totale citoyenneté, sont en parfait accord avec les valeurs et les actions menées par l'association. 


Forte de ses valeurs et de son histoire, l'ASEI poursuit avec détermination et confiance son action pour que chaque homme, chaque femme trouve en toute justice sa place dans la société. 

Notre histoire et nos valeurs

L'ASEI naît en 1950 d'une rencontre, celle d'un petit groupe d'hommes convaincus qu'un avenir meilleur était possible pour les personnes handicapées. Ces instituteurs publics, médecins, cadres de la sécurité sociale, responsables d'administrations, travailleurs sociaux, se sont unis dans un même idéal fraternel de laïcité, pour permettre la scolarisation et le soin d'enfants poliomyélites.

 
Les premières classes et prises en charge thérapeutiques furent ainsi creees sur Ramonville-Saint-Agne (Haute-Garonne), suivies rapidement par d'autres établissements pour enfants déficients sensoriels ou avec des troubles du comportement. Puis, au tournant des années 70, l'ouverture d'établissements pour adultes et une extension géographique des activités sur les régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. 


Cet engagement fondateur sur des valeurs humanistes demeure aujourd'hui encore une source d'inspiration qui guide nos actions. 

Salle de Classe Asei 1937

Salle de Classe Asei 1937

Les défis à relever dès aujourd'hui

Avec la loi du 11 février 2005, la personne en situation de handicap est reconnue comme une personne singulière avec un projet de vie qui ne doit pas être une juxtaposition de différents parcours. L'ASEI a salué cette évolution sociétale majeure qui, en promouvant l'accessibilité, concoure à l'émergence d'une société inclusive, même si elle s'accorde à en reconnaître les limites, compte tenu de la situation économique et sociale. 


Pour autant, cette réorientation des politiques sociales interroge inévitablement les structures spécialisées en termes de fonctionnement et de pratiques. Il ne s'agit plus de raisonner en nombre de lits ou places, mais désormais d'innover, d'expérimenter les possibles selon le projet de chacun et de se coordonner sur un même territoire. Or, ces nouvelles lois n'ont pas été accompagnées d'un nouveau mode d'organisation pour la mise en oeuvre de l'action sociale. 


À cela s'ajoute une évolution de la gouvernance des politiques de santé qui fragilise la place des associations dans la co-construction des réponses aux besoins repérés ainsi qu'un contexte économique qui contraint les ressources alors que les besoins sociaux sont croissants. Plus que jamais convaincue qu'en ces périodes difficiles, sources de perte de sens, les associations de solidarité ont un rôle majeur à jouer. 

Donner du sens à l'action

Plus que jamais convaincue qu'en ces périodes difficiles, sources de perte de sens, les associations de solidarité ont un rôle majeur à jouer l'ASEI souhaite réaffirmer son engagement sociétal par de nouvelles orientations politiques qui valorisent la place de chacun. 

  1. Accompagner la personne et son entourage dans la construction et la réalisation de son projet de vie et ce, à tous les âges de la vie.
  2. Être toujours plus exigeant dans la qualité de nos accompagnements, formaliser nos savoir-faire, nos expertises, pour être en mesure de les déployer vers l'extérieur, et de refonder ainsi l'accompagnement medico-social.
  3. Organiser la continuité des parcours en recherchant la complémentarité des acteurs sur nos territoires d'intervention et au-delà.
  4. Accompagner la personne et son entourage dans la construction et la réalisation de son projet de vie et ce, à tous les âges de la vie.